Le top départ des soldes d’été 2013 est en vue et elles démarreront le mercredi 26 juin 2013.

Lors de ce moment très spécial de l’année, les sites de e-commerce réalisent une part cruciale de leur chiffre d’affaire. Le premier jour en particulier pèse très lourd, voici donc nos traditionnels 10 conseils à destination des e-commerçants pour franchir cette étape cruciale :

  1. Tout est dans la préparation : agir le jour J et dans la traditionnelle précipitation des soldes, c’est prendre le risque d’aggraver la situation. Prévoir en amont et planifier sont les clefs du succès.
  1. Le repérage existe, c’est un fait : profitez-en. Autorisez vos visiteurs à préparer leurs paniers à l’avance, avec des temps de session (sauvegarde de panier) plus longs. Quand ils/elles reviendront, leurs paniers seront déjà pleins et vos ventes se feront plus rapidement. Si vous voulez appliquer les best practices, mettez dans vos fichiers .htaccess des directives pour que les navigateurs de vos internautes stockent vos images, JS et CSS en avance. Le jour des soldes, cela allégera le travail de vos serveurs (expire headers).
  1. Votre site doit être parfaitement fiable : surtout sur les deux premiers jours des soldes. Les suivants, à eux tous, représentent à peine la moitié du volume totale d’affaires qui sera fait sur la période de soldes. Pour rappel, le premier jour va peser 15 à 30% de l’ensemble.
  1. Ne lésinez pas sur les moyens humains et techniques : les e-commerçants expérimentés font jusqu’à 5 fois plus de trafic et de CA le premier jour des soldes là où les autres perdent du temps, entraînant un déficit d’image et de satisfaction client. C’est un jour qui pèse lourd pour l’image du site et de la société, tout comme pour ses ventes.
  1. Pas d’expérimentation : n’emmenez pas un site tout nouveau tout beau, ouvert 24h avant, au combat un jour de solde. Ne videz pas vos caches la veille, ne lancez pas un site « à froid » car il est deux fois moins capable d’absorber du volume qu’un site qui est déjà rodé et dont les caches sont prêts.
  1. Assurez-vous que toute la chaîne tient : si vous envoyez vos commandes à votre logisticien toutes les minutes (quel intérêt du reste ?), soyez sûr qu’il peut accepter un tel rythme avec sa propre infrastructure. Ce n’est qu’un exemple mais retenez que la chaîne ne tient que par son maillon le plus faible, soyez sûr qu’il sera au moins aussi solide que nécessaire pour absorber votre pic de trafic.
  1. Tenez compte du repérage : les visiteurs font un peu de repérage 48h avant et beaucoup la veille, prévoyez donc déjà vos infrastructures pour un trafic supérieur à la normal à ces dates.
  1. Battez-vous sur ce qui offre un bon ROI : par exemple, si vous achetez du mot clef adwords alors que vous êtes déjà en pic de trafic, vous risquez de saturer votre site, alors que le faire au moment où votre site est un peu moins fréquenté compensera cette diminution temporaire. De la même façon, placez vos mailings intelligemment, au moment clef avant les soldes pour être lus. Etalez les envois dans le temps, émettre 1 million d’emails en 1 minute va provoquer un engorgement de votre site alors qu’étaler ce même million sur une période d’une ou plusieurs heures sera plus facile à traiter pour vos serveurs.
  1. Préparez vos caches : le cache sauve les performances. Demandez à votre hébergeur et à votre intégrateur de mettre en place des caches efficaces : Varnish, Nginx pour les reverse proxy, Redis, APC, Zend pour le code PHP, ou Percona pour votre base de données. Si vous devez les vider, « réchauffez » les caches en crawlant votre sitemap avec un wget -R (la nuit, pas en journée), ce qui permettra de régénérer les caches.
  1. Ne martyrisez pas votre backoffice : N’assommez pas vos serveurs à coup de mise à jour de produits et de rafraîchissement des statistiques. La génération de statistiques est consommatrice de ressources, tout spécialement en PHP. Soyez donc raisonnable, la touche F5 ne fait pas vendre plus ou plus vite, elle ralentit tout votre système. Faire un point toutes les heures est en général suffisant.

 Bonnes soldes à toutes et à tous !

Philippe Humeau
Philippe Humeau
Philippe a co-fondé NBS System en 1999. Après s’être concentré sur la sécurité, qu’il n’a jamais abandonnée, il se découvre une passion pour le ecommerce à partir de 2008. Tour à tour pentester, CTO, CCO puis CEO, son profil touche-à-tout l’a conduit à devenir directeur marketing et stratégie d’OT Group après notre intégration dans celui-ci.