AWS Re:invent

Du 28 novembre au 2 décembre 2016, notre équipe s’est rendue à RE:invent, événement annuel majeur organisé par AWS. Le géant du Cloud public a profité de cette occasion pour faire plusieurs annonces concernant ses offres. Voici notre état des lieux.

Un grand pas vers la sécurité

AWS Shield
Crédits : aws.amazon.com

Nous commençons par une des dernières annonces effectuées, mais non des moindres : l’introduction d’AWS Shield. Tous les clients AWS bénéficieront, par défaut, de cette protection anti-DDoS afin de protéger leurs applications web. Une version plus complexe sera également proposée, pour une meilleure protection.

C’est une excellente nouvelle pour la sécurité du Web en général, et tous les clients AWS ! Attention cependant à ne pas vous en contenter : la sécurité d’une application se construit et s’intègre dans l’intégralité du système d’information.

Données : récupération, traitement et stockage

Amazon Athena est un service de requêtes facilitant l’analyse de données stockées dans Amazon S3. Le système de stockage S3 est un système de fichier, uniquement utilisable comme tel jusqu’à présent. Désormais, il sera possible grâce à Athena d’analyser ces données à l’aide de requêtes SQL et de récupérer le résultat en quelques secondes.

AWS Glue, de son côté, rend possible les croisements entre plusieurs sources de données. Depuis une seule interface, vous pourrez donc comparer, préparer et même déplacer des données depuis une base vers une autre. Ce service simplifie donc l’analyse, mais également la transformation de vos données.

Enfin, vous connaissiez peut-être les Snowballs, ces immenses « valises de données » (plusieurs pétaoctets) transférables, proposées par AWS. Avec les AWS Snowball Edge, le fournisseur va encore plus loin : ces dernières permettent également de transférer des capacités de calcul et de stockage (CPU et RAM). Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? AWS a ainsi également présenté Snowmobile, un service permettant de transporter jusqu’à des exaoctets de données, dans un camion !

AWS Snowball Edge
Crédits : Amazon Web Services

Instances, gestion et surveillance du compte

RE:invent a également été l’occasion pour AWS de présenter de nouveaux types d’instances, et les nouvelles tailles pouvant être atteintes par ces instances. En plus de cette inflation de catalogue, le fournisseur a également simplifié la gestion des serveurs, avec Amazon EC2 Systems Manager : il vous donne la possibilité d’automatiser certaines tâches de gestion.

Configuration iconeC’est également le rôle d’AWS OpsWorks for Chef Automate. Ce service, nécessitant plus de connaissances techniques, met à votre disposition un serveur Chef, ainsi que d’autres outils, afin de pousser l’automatisation sur le déploiement continu ou sur des tests récurrents par exemple.

Pour les moins techniques, AWS propose également Amazon Lightsail. Ce service permet de créer automatiquement une infrastructure AWS adaptée à vos besoins (base de données, Load Balancers, sécurité, serveurs…). Il fait également office d’assistant de gestion du compte.

Une autre nouveauté importante est AWS Personal Health Dashboard. Ce service ne présente pas vos données de santé personnelles, mais bien l’état des différents services AWS que vous utilisez. Vous pouvez ainsi contrôler efficacement votre infrastructure et vos ressources.

Intégration d’autres solutions

Toujours dans une optique de diversification et d’accessibilité, les services AWS s’interfacent avec de nouvelles solutions. Amazon Aurora, le service de base de données d’AWS, est ainsi désormais compatible avec PostgreSQL. Il ne permettait auparavant d’utiliser que du MySQL.

AWS s’est également associé à VMware, en permettant d’intégrer le logiciel client Vsphere à l’interface AWS. Ainsi, vos deux Clouds sont mieux gérés, depuis un point d’entrée fixe, et vous pouvez même faire plus simplement des migrations de l’un vers l’autre.

AWS Lambda
Crédits : aws.amazon.com

Serverless : les innovations Lambda

Il y a quelque temps déjà que le service Lambda, permettant d’exécuter du code à la volée et sans serveur, est disponible. Il commence cependant vraiment à trouver sa place dans l’offre globale d’AWS grâce à quelques innovations, comme Lambda@Edge. Ce service vous permet d’utiliser les points de sortie de CloudFront, le CDN d’AWS, afin d’utiliser la technologie serverless avec Lambda et d’améliorer ainsi votre latence. On ne connaît pas encore tous les détails et la portée d’une telle possibilité, mais cela vaut largement le coup de s’y intéresser !

L’utilisation même de Lambda est également améliorée, grâce à AWS Step Functions. Dans le cadre de la technologie serverless, ce service permet d’ordonner et de paralléliser l’exécution de code, et vous fournit un schéma visuel de votre workflow. De plus, le langage C# vient s’ajouter à Python, Java et Javascript/node dans la liste des langages utilisables avec AWS Lambda.

Des outils pour les développeurs

Les développeurs n’ont pas été oubliés ! Deux nouveaux outils sont disponibles pour ces derniers : le premier est AWS CodeBuild, un service permettant de tester du code directement dans le Cloud. Les développeurs peuvent ainsi réaliser des tests unitaires, et surtout faire de l’intégration continue de manière beaucoup plus souple.

Le second outil, nommé AWS X-Ray, facilite le troubleshooting. Un agent est installé là où le code s’exécute pour remonter des données de performance, et déterminer précisément où le bât blesse. Il offre également une vue sur les services AWS, ce qui permet de bénéficier d’une vision globale sur les performances de son infrastructure.AWS logo

En vrac…

L’usage de conteneurs, par l’intermédiaire d’ECS (Elastic Container Service), est facilité par l’introduction de Blox. Blox, projet libre, est un ensemble de logiciels permettant de mieux contrôler ses conteneurs et leurs contenus, notamment grâce à de la planification.

Trois innovations ont également été présentées autour de l’intelligence artificielle : Amazon Lex, le moteur d’apprentissage d’Alexa désormais disponible à tous ; Amazon Polly, un convertisseur de texte en audio ; et Amazon Rekognition, un système de reconnaissance d’image.

Amazon Pinpoint est un service mobile proposé aux clients d’AWS, simplifiant l’envoi de notifications push ciblées depuis leurs applications mobiles, ainsi que l’analyse de ces campagnes de notifications.

Enfin, nous ne pouvions pas passer à côté des objets connectés… AWS rentre dans la brèche avec Greengrass, un logiciel permettant d’exécuter des actions (calcul, cache…) pour les appareils connectés, directement sur le cloud AWS.

Au travail !

RE:invent a donc été riche en nouvelles… Nos équipes vont se pencher de plus près sur ces annonces, dont certaines ont un énorme potentiel. Gardez l’œil ouvert pour notre article sur le sujet !