Aujourd’hui, un guest post par Tarik Peudon, sur le sujet du drop shipping.

Qu’est ce que le « Drop shipping » ?

Le partenariat que vous établissez avec un fournisseur en drop shipping est une des relations professionnelles les plus importantes que vous allez créer pour votre boutique en ligne. A la différence d’un partenariat classique avec un fournisseur ou un grossiste, un “drop shipper” prend entièrement en charge la gestion des commandes de vos clients.

En drop shipping, le colis par directement d’un fournisseur ou d’un gestionnaire de stock vers le client qui vient d’acheter sur votre site, ce qui vous permet de ne pas garder de stocks par vous même et de commander au fil de l’eau chez votre propre fournisseur, préservant ainsi aussi votre trésorerie.

Par conséquent, il est crucial de vérifier la fiabilité de la société de dropshipping et leur volonté de travailler en collaboration avec vous pour satisfaire totalement vos clients.

Voici quelques questions à vous poser et à poser à vos partenaires, avant de signer un accord.

1. Quelles sont les étapes de traitement des commandes ?

Ce qui vous intéresse : le processus et le dialogue inter systèmes

C’est une question ouverte qui est utile pour savoir de quelle manière l’entreprise conçoit la gestion des commandes. Votre but de trouver un partenaire qui automatise au maximum le processus au maximum : quel logiciel utilisent-ils, comment les articles sont emballés et expédiés, quel est le pourcentage d’erreurs humaines… Un partenaire de qualité s’appuiera sur des systèmes et des processus qui éliminent autant que possible les erreurs de leur chaine logistique.

Tip de la Squad : Vérifiez techniquement comment va se passer l’interfaçage car ce lien technique va devenir vital mais il peut être complexe à mettre en place ou à sécuriser.

2. Comment  gérez-vous les retours produit ?

Ce qui vous intéresse : la gestion des retours (qui sont inévitables)

Quelque soit les produits en vente sur votre site, il y aura des retours. Mais certains drop shippers n’acceptent pas les retours et c’est à vous de voir si vous êtes prêt à assumer cette responsabilité à leur place. En général, les entreprise de drop shipping établissent une distinction entre les retours provoqués par l’expédition d’un produit erroné ou abîmé et les retours suite à un changement d’avis du client.

Tip de la Squad : Si un drop shipper refuse de reprendre un produit défectueux, un conseil : ne signez surtout pas avec lui.

3. Comment traitez vous les questions du service client ?

Ce qui vous intéresse : être autonome dans la gestion des questions au service client

Vous n’avez pas forcément intérêt à dépendre de votre drop shipper pour la qualité de votre service client. Mais, cela va vous être utile de savoir comment le drop shipper répond à cette question. Un drop shipper expérimenté sait pertinemment qu’il n’a pas à intervenir dans la relation client de votre e-commerce et qu’ils ne doivent pas représenter votre marque.

Tip de la Squad : Demandez-leur s’ils ont des ressources comme une FAQ que vous pourriez utiliser pour répondre aux questions de vos clients.

4. Que faites-vous pour garder les stocks à jour avec les marchands ?

Ce qui vous intéresse : un système performant qui permet de tout organiser de façon centralisée.

Voici le type de réponse que vous voulez entendre : “nous envoyons un état des stocks tous les premiers lundis du mois.”

Une mise à jour mensuelle semble insuffisant, mais cela dépend surtout de vos produits et de votre secteur d’activité. Enfin, demandez quel type de formats le dropshipper utilise-t-il pour envoyer l’état des stocks : excel, .txt, .csv.

Tip de la squad : insistez sur l’automatisation du process, la machine fera à date fixe, là où l’humain oubliera régulièrement.

5. Quelles informations pouvez-vous me donner sur vos produits

Ce qui vous intéresse : savoir le niveau de détail des informations envoyées par le partenaire (photo, description, composition, mode d’emploi, etc.)

Vous avez besoin du maximum d’informations de la manière la plus simple et la plus organisée possible. Autant vous prévenir tout de suite, les descriptions que les fournisseurs vous enverront seront génériques et sans réel intérêt. Mais c’est suffisant pour créer votre boutique en ligne. Une fois votre boutique ouverte, essayez d’embaucher un spécialiste de la rédaction web afin de créer de nouvelles descriptions produit optimisées pour les moteurs de recherche et agréables à lire.

6. Puis-je ajouter mes supports de communication à vos colis ?

Ce qui vous intéresse : rares sont les dropshippers à vous offrir cette possibilité, mais les meilleurs le font. C’est important pour vous de pouvoir utiliser vos supports de communication  tout au long du processus de commande. Souvenez-vous, si vous vous battez sur les prix bas, vous avez perdu d’avance. Pour réussir dans le e-commerce, vous allez devoir construire une solide image de marque qui parle à vos clients. Et ajouter vos supports de communication à vos colis (un échantillon de vos produits, un emballage à vos couleurs..) y contribuera grandement

7. Comment pouvons-nous gérer les paiements ? Pouvons-nous regrouper les paiements à la fin de chaque mois ou doit-on les envoyer après chaque commande ?

Ce qui vous intéresse : l’idéal serait évidemment de pouvoir payer à la fin de chaque mois, mais la majorité des fournisseurs en dropshipping n’expédient pas un colis tant qu’ils n’ont pas reçu le règlement relatif à cette commande. Il est important de tirer cela au clair dès le départ.

Aidez-vous de ces questions pour déterminer si votre futur dropshipper est une entreprise fiable et digne de confiance avec une expérience suffisante dans l’expédition en dropshipping. Ne négligez aucun détail et assurez-vous de fixer à l’écrit les termes de votre contrat avant de démarrer votre collaboration.

Merci à Tarik pour ses conseils et si vous souhaitez aller plus loin et savoir comment démarrer une boutique en ligne en dropshipping, vous pouvez consultez son guide sur le drop shipping  ici.

Tarik est le Co-Fondateur de Clicboutic. Il travaille avec les entrepreneurs et les PME pour les aider à vendre sur internet et faire la promotion de leur marque e-commerce.

Philippe Humeau
Philippe Humeau
Philippe a co-fondé NBS System en 1999. Après s’être concentré sur la sécurité, qu’il n’a jamais abandonnée, il se découvre une passion pour le ecommerce à partir de 2008. Tour à tour pentester, CTO, CCO puis CEO, son profil touche-à-tout l’a conduit à devenir directeur marketing et stratégie d’OT Group après notre intégration dans celui-ci.