Un site web a, en général, un trafic plutôt constant : le nombre moyen de visiteurs par mois est un des critères permettant de créer une infrastructure adaptée. Cependant, il existe dans certains secteurs une saisonnalité importante, qui peut influer sur le visitorat d’un site et multiplier par deux ou plus son trafic internet habituel. C’est par exemple le cas pendant les soldes pour le e-commerce, ou lorsqu’une actualité majeure paraît sur le site d’un média.

Comment, alors, assumer ces pics de trafic web ? Les ingénieurs de NBS System ont pour cela créé deux solutions : l’Extend to Cloud (ETC) et le booster.

Un serveur web à la demande : l’ETC

Qu’est-ce qu’un ETC ?

Extend to Cloud iconeUn ETC est un serveur web frontal en veille, que l’on active à la demande. En cas de pic de trafic, il suffit d’activer la machine pour qu’elle s’ajoute aux serveurs web habituels, permettant ainsi au site d’absorber l’augmentation de visiteurs. Bien entendu, l’ETC est mis à jour en permanence pour s’assurer de l’homogénéité de tous les serveurs d’un même site.

L’ETC est le terme utilisé pour désigner le serveur : sur chaque ETC, on peut installer une ou plusieurs « instances ETC » composées de 8 CPU et 16 Go de RAM chacunes. Cependant, nous conseillons à nos clients de multiplier les ETC plutôt que les instances, pour une meilleure répartition du trafic ; s’ils ne le souhaitent pas, nous recommandons également de ne pas dépasser 3 instances par serveur ETC.

Dans quelle situation ?

L’ETC est particulièrement adapté pour absorber des pics de trafic planifiés ou non anticipés. Son intérêt est qu’il est très économique : vous ne payez que les ressources consommées ponctuellement. Ainsi, plutôt que de maintenir un serveur web en permanence, le client ne paie que pour la période où les ressources de l’ETC sont activées (selon un forfait par jour ou par mois, dont le tarif varie légèrement selon la saison). Sur le long terme, cette facturation à la demande est très avantageuse !

L’ETC : pour qui ?

L’ETC convient aux sites à fort visitorat, ou à visitorat très variable. C’est un serveur web adapté aux sites de e-commerce (pendant les soldes ou durant une opération commerciale) ainsi qu’aux médias. En effet, pour ces derniers, les pics de trafic ne sont pas toujours prévisibles : une actualité majeure peut entraîner un grand nombre de visiteurs, et il faut être capable de maintenir le site en ligne ! L’ETC peut remplir cette mission : il ne faut que 20 minutes à nos équipes pour l’activer.

Le booster : des ressources ponctuelles

jauge boosterQu’est-ce qu’un booster ?

Un booster est un pack de ressources supplémentaires alloué à un site de façon temporaire. Ces ressources (CPU et RAM) peuvent être ajoutées sur tous types de serveurs, mais ne concernent pas les capacités de stockage sur disque.

Ces packs de ressources sont calqués sur les types de serveurs que nous proposons à nos clients : 3 Go de RAM par CPU pour commencer (2 CPU / 6 Go de RAM au minimum), puis environ 2 Go de RAM par CPU (par exemple 12/24, 28/36…).

Pourquoi ajouter ces ressources ?

Cette allocation temporaire de ressources sert à absorber des pics de trafic prévus et ponctuels, de courte durée. En effet, contrairement à l’ETC, la mise en place (et le retrait) d’un booster exige une interruption de service : la machine doit être redémarrée. Cela implique que l’ajout de ressources soit mis en place 24h avant le début du pic de trafic, afin de chauffer les caches et ne pas accueillir les visiteurs sur une machine « à froid ». De plus, une adaptation des configurations des services annexes est également nécessaire pour prendre en compte les nouvelles ressources. Nous conseillons donc à nos clients de nous prévenir une semaine à l’avance pour la mise en place d’un booster.

Un booster est facturé au jour, en plus des frais de mise en place (setup). Utilisée trop souvent, cette solution s’avère moins économique que l’ETC : il convient donc de bien étudier les évolutions de son trafic afin de choisir la solution la plus adaptée à son besoin. Nos experts techniques sont bien entendu présents pour accompagner nos clients sur ce point.

Le booster : pour qui ?

Le booster convient aux sites ayant une petite infrastructure, et qui subissent des pics de trafic très ponctuels et anticipés. Par exemple, pour les sites de e-commerce, il peut être installé pour l’envoi d’une newsletter, un passage télévisé, ou encore le premier jour des soldes.

Utilisation chez nos clients

NBS System est un hébergeur infogérant spécialisé en e-commerce. Ces solutions de mise à disposition de ressources supplémentaires sont donc très utilisées par nos clients, en particulier en périodes de soldes, comme le montrent les graphiques ci-après.

NB : l’axe vertical gauche correspond au nombre de CPUs utilisés, l’axe vertical droit correspond au nombre d’octets de mémoire utilisés.

Graphique soldes été 2015 Graphique soldes hiver 2016
Soldes d’été 2015 Noël et soldes d’hiver 2016

Pour plus d’informations sur ces solutions, contactez-nous !

Lucie Saunois
Lucie Saunois
Passionnée d'informatique, en particulier de sécurité, depuis qu'elle a rejoint l'OT Group en 2015, Lucie se spécialise dans la vulgarisation technique pour permettre à tous d'appréhender ces sujets parfois complexes.